literie-du-nord

Oreiller en duvet d’oie et duvet de canard : quels sont leurs bienfaits ?

Pour passer de bonnes nuits confortables et assurer un sommeil réparateur, rien de mieux que des oreillers naturels. Le duvet d’oie ou de canard est d’une qualité inégalable et constitue un parfait isolant thermique : il reste frais en été et chaud en hiver. Sans oublier ce toucher douillet des oreillers en duvet.

Plutôt oie ou canard ?

Bien que tous deux possèdent une propriété moelleuse et douillette, la différence réside dans leur gonflage et la chaleur qu’ils procurent. L’oie, de taille plus grande que le canard à l’âge adulte, possède des fibres plus gonflantes qui procurent plus de chaleur que celles du canard. Vous pouvez donc obtenir le même confort thermique en utilisant une quantité inférieure de duvet d’oie par rapport à celui du canard. Si on compare le prix, l’oie est plus onéreuse que le canard de par sa rareté et son pouvoir gonflant. Le choix se portera donc plus sur votre budget. Restez bien vigilants cependant, regardez bien la description de votre oreiller en duvet, vérifiez s’il y figure la précision « duvet neuf ». Sinon, il est alors question de duvet d’occasion qui ne remplira pas son effet gonflant (il s’affaisse vite), et ne permettra pas de capter l’air ni de garder la chaleur, les fibres étant déjà abîmées et usées. Pour des oreillers d’une qualité irréprochable, visitez le site dumas-paris.fr qui propose un large choix d’oreillers en duvet.

Les bienfaits d’un oreiller en duvet

Les qualités inhérentes du duvet — bonne aération et étanchéité — font de lui un lieu hostile à la prolifération des acariens. Il y a donc moins de risques d’allergie, faisant également de cette matière un choix prioritaire pour un oreiller de bébé. Si vous optez pour un oreiller en duvet de première qualité, vous pourrez les utiliser pendant les 5 à 10 prochaines années.

Comment prendre soin de son oreiller ?

Pour rallonger la durée de vie de votre oreiller en duvet, tapez-le et secouez-le régulièrement, au lever comme au coucher, pour préserver sa qualité, lui rendre son gonflant. Utiliser une taie d’oreiller permet aussi de le protéger. Lavez-le à la machine, à 40 ° C. Attention ! Une température plus chaude risque d’abîmer les fibres. Vérifiez bien votre machine à laver : elle doit être remplie au ¾ pour éviter que vos oreillers se frottent contre le tambour. Procédez au lavage au moins deux fois par an. Aussi, n’oubliez pas d’aérer votre chambre pour éliminer toutes les bactéries acarien qui s’y nichent.

 

Quitter la version mobile