Publié le : 09 mai 20225 mins de lecture

Il est incontestable que le sommeil est très important. Néanmoins, certains détails, comme les caractéristiques de votre oreiller, méritent votre attention pour passer de meilleures nuits. Chaque individu possède ses préférences, ses habitudes au lit, etc. Il est alors essentiel de bien sélectionner son oreiller. Il ne s’agit pas seulement d’une question d’esthétique. Les enjeux peuvent aller jusqu’à des gestes écologiques. Découvrez dans ces quelques lignes comment bien choisir un tel accessoire.

Identifier l’oreiller idéal selon l’utilisation prévue

L’usage des oreillers constitue l’un des premiers paramètres à analyser. En effet, l’accessoire peut servir pour dormir ou seulement se reposer. Un sommeil profond n’exige pas les mêmes critères qu’une séance de détente. De ce fait, il vaut mieux privilégier les formes rectangulaires pour dormir. Ainsi, si vous vous retournez, votre tête sera gardée à la même hauteur par rapport à votre colonne vertébrale. Quant à vos temps de repos, une configuration carrée ou ronde convient suffisamment. Que vous soyez en position couchée ou assise, l’oreiller permet de maintenir votre tête dans une position la plus confortable. Les garnissages en matière synthétique font parler d’eux actuellement, à savoir : les fibres polyesters et les microfibres. Ils se démarquent par leur souplesse et leur légèreté, mais ne sont pas destinés aux utilisateurs souffrant d’allergies. Pour cette catégorie d’individu, il vaut mieux se tourner directement vers un oreiller éco-responsable comme sur le boutique en ligne Edona. En outre, n’hésitez pas à préciser des détails tels qu’une configuration ergonomique ou cervicale.

Opter pour un oreiller selon sa position de sommeil habituelle

Étudier des critères avant d’acheter des oreillers s’impose, étant donné que vous avez vos propres habitudes de sommeil. Par ailleurs, votre confort représente un attribut personnel. À titre d’illustration, si vous êtes du genre à dormir sur le ventre, l’idéale consiste à installer un oreiller moelleux avec une épaisseur faible. Certains sujets aimant s’allonger contre le matelas préfèrent même ne pas utiliser d’oreiller. Un modèle plutôt plat, d’environ 5 à 6 cm d’épaisseur, est un excellent compromis. Pour ceux qui sont habitués à dormir sur le dos, il faudra privilégier les oreillers bio fermes. Pour raison, la nuque devra être soutenue de manière à ne pas envoyer la tête en arrière ou encore trop la pencher. Dans l’idéal, prenez en compte que votre tête va s’enfoncer dans le tiers supérieur de l’oreiller éco-responsable. Si vous êtes parmi ceux qui se couchent sur le côté, votre oreiller devra être assez épais pour tenir votre tête sur l’horizontal. Une épaisseur à partir de 9 cm est une excellente décision. Pensez à essayer un produit pour juger par vous-même de son efficacité.

Bien connaître le matériau de l’oreiller

Le matériau pour le rembourrage de votre oreiller se doit d’être sélectionné avec la plus grande délicatesse. Si vous achetez un oreiller trop dur, cela engendrera des migraines et des maux de la nuque. Il en est pareil concernant le retour à la forme initiale après l’usage. C’est le cas, par exemple, des oreillers bio à mémoire de forme. Dans le cas où vous êtes sujet(te) à la transpiration durant le sommeil, il est préférable de vous tourner vers une matière respirable pour évacuer la sueur. Par exemple, il y a la laine naturelle qui saura vous rafraîchir tout en ayant un oreiller éco-responsable. En outre, à chaque matériau, il y a des points forts et faibles à considérer. À titre d’exemple, les matières synthétiques ont tendance à favoriser la transpiration même s’ils sont faciles à entretenir et leur coût est plus abordable. Si vous optez pour de la plume et du duvet, sachez qu’il n’est pas facile de trouver les meilleures qualités. Certes, ils offrent un maximum de confort, mais n’ont pas été conçus pour ceux qui dorment fréquemment sur le côté.